Le concept de la prévoyance suisse se base sur trois piliers :

3 Pilliers_FR



Les deux premiers piliers sont des assurances obligatoires. L'épargne privée fiscalement privilégiée (3ème pilier) est volontaire.

 

1er pilier – prévoyance étatique

L'assurance-vieillesse et survivants fédérale (AVS) et l'assurance-invalidité fédérale (AI) constituent le 1er pilier (prévoyance étatique). Conjointement avec la caisse de pensions (prévoyance professionnelle = 2e pilier), elles vous versent un revenu de substitution qui devrait vous permettre, ainsi qu'à votre famille, de maintenir le standard de vie antérieur après votre mise à la retraite et en cas d'invalidité ou de décès.

2e pilier – prévoyance professionelle

La Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) prescrit une assurance minimale pour le 2e pilier. Les caisses de pensions sont toutefois libres dans la conception de prestations plus étendues. La CP CFF vous offre une prévoyance dite enveloppante. Cela signifie que les prestations sont supérieures au minimum exigé par la LPP et qu’elles offrent une meilleures sécurité pour la vieillesse.

Comment fonctionne le 2e pilier ?

Les cotisations du deuxième pilier sont calculées sur la base du revenu et sont directement déduites du salaire. En plus de vous-même, votre employeur participe également au financement des cotisations d’épargne et d’assurance. Votre capital d’épargne est géré par nos soins et rapporte un intérêt annuel. Dès qu’une prestation est due, en cas de retraite, d’invalidité ou de décès, vous pouvez retirer votre avoir de vieillesse sous forme de pension ou de capital.